Soulager les allergies au pollen tout naturellement

- Catégories : Conseils bien-être

Les allergies saisonnières, également connues sous le nom de rhinite allergique ou rhume des foins, touchent chaque année près de 25 % de la population mondiale (1).
C’est un véritable fléau qui survient principalement au printemps et en été, lorsque les plantes libèrent leur pollen dans l'air.

Ces allergies au pollen entraînent des inconforts plus désagréables les uns que les autres : éternuements, démangeaisons, congestion nasale, yeux larmoyants…
Chaque sortie en extérieur devient un véritable champ de bataille, où nous sommes constamment pris pour cible.

Alors, comment faire pour garer le pollen à distance de nos yeux ? Existe-t-il des solutions naturelles pour soulager les allergies au pollen ?

Dans cet article, on vous livre nos conseils pour soulager l’allergie au pollen. Une chose est sûre : les allergènes n’ont qu'à bien se tenir.

Comprendre les allergies saisonnières

Pour commencer, reprenons les bases : qu'est-ce que le pollen ?
Il s’agit d’une “poudre” produite par les fleurs, essentielle à la reproduction des plantes.

Il existe deux principaux types de pollen : le pollen anémophile, qui est transporté par le vent, et le pollen entomophile, qui est transporté par les insectes (comme nos précieuses abeilles).

Les pollens anémophiles, souvent issus de graminées, d’herbes et d'arbres (bouleau, cyprès, frêne…) sont les grands responsables des allergies, car ils se dispersent facilement dans l'air sur de longues distances.

Les pollens entomophiles, quant à eux, ont un potentiel allergisant beaucoup plus faible.
Ils sont transportés par les abeilles et autres pollinisateurs, et sont cruciaux pour la fertilisation de nombreuses espèces de plantes.

Au printemps, la quantité de pollen dans l'air augmente en raison de la floraison des plantes et des conditions météorologiques favorables comme les températures plus chaudes et les journées ensoleillées.

Pourquoi le corps réagit au pollen ?

Les allergies saisonnières sont des réactions du système immunitaire en réponse à des allergènes présents dans l'environnement.
Voyons ça de plus près :

  • Mécanismes allergiques :

Lorsque les personnes sensibles inhalent ou entrent en contact avec des allergènes saisonniers, leur système immunitaire réagit vigoureusement en produisant des anticorps IgE spécifiques pour combattre ces allergènes.
Les allergènes se lient ensuite aux cellules immunitaires, (les mastocytes et les basophiles), activant ainsi ces cellules. En réponse à cette activation, des médiateurs chimiques tels que l'histamine sont libérés.
C'est cette libération d'histamine qui provoque les symptômes allergiques.

Ces inconforts peuvent varier d’une personne à une autre, mais on retrouve généralement :

  • Éternuements
  • Démangeaisons au niveau du nez, des yeux et de la gorge
  • Congestion nasale
  • Sensation de pression au niveau des sinus
  • Maux de têtes
  • Écoulement nasal clair ou aqueux
  • Yeux rouges, gonflés ou larmoyants
  • Toux sèche ou irritante
  • Fatigue et irritabilité

Ces symptômes peuvent avoir un impact significatif sur le quotidien des personnes qui en souffrent, affectant leur concentration, leur sommeil et leur bien-être général.

Les allergies au pollen gagnent du terrain

Vous l’avez peut-être remarqué, le nombre de victimes du pollen ne cesse d’augmenter (2) d’année en années. Cela est dû à plusieurs facteurs, dont (pour ne pas changer) le changement climatique.
En effet, les températures plus élevées entraînent une floraison précoce et prolongée, exposant davantage de personnes aux pollens et autres allergènes.

On peut également pointer du doigt la pollution atmosphérique qui altère la structure des grains de pollen, les rendant plus irritants pour les voies respiratoires.

Ces conditions favorisent l'augmentation des cas d'allergies au pollen et ce n’est pas près de s’arranger…

Conseils pratiques pour minimiser l'exposition au pollen

Pour réduire l'exposition au pollen, vous pouvez adopter quelques pratiques simples, mais efficaces, tant à l'intérieur qu'à l'extérieur.

À l'intérieur :

1.    Aérez votre logement aux heures de faible concentration de pollen : Profitez des heures de faible concentration de pollen, généralement en début de matinée ou en soirée, pour aérer votre logement.

2.    Nettoyez régulièrement : Passez l'aspirateur et nettoyez les surfaces de votre maison régulièrement pour éliminer le pollen accumulé.

3.    Changez de vêtements en rentrant chez vous : En rentrant chez vous après un long moment passé à l’extérieur, pensez à changer de vêtements pour éviter que le pollen ne s’invite dans votre maison (non mais quel sans-gêne celui-là !)

4.    Brossez-vous les cheveux le soir : Brossez bien vos cheveux le soir pour éliminer le pollen qui s'est accumulé pendant la journée.

En déplacement :

1.    Consultez les prévisions polliniques : Avant de sortir, examinez les prévisions polliniques locales pour connaître les niveaux de pollen dans votre région et planifier vos activités en conséquence.
Pour cela, RDV sur https://www.pollens.fr

2.    Portez des lunettes de soleil : C’est le moment de jouer la star dans votre quartier ! Porter des lunettes de soleil permet protéger vos yeux du pollen lorsque vous êtes à l'extérieur (en plus, ça vous donne un style d’enfer !)

Remèdes naturels pour soulager les symptômes des allergies saisonnières

Et si malgré ces mesures, l’allergie au pollen continue de faire des siennes, voici nos meilleurs remèdes naturels pour apaiser les inconforts.

Mise en garde : Ces remèdes ne remplacent en aucun cas une consultation médicale spécialisée en allergologie. Les traitements les plus courants demeurent les antihistaminiques et les gouttes prescrits par un professionnel de santé.

Soulager la congestion nasale

●    Lavage du nez à l'eau salée : L’objectif est de dégager les voies nasales tout en nettoyant votre nez pour éliminer le pollen accumulé.
Notre spray nasal isotonique,  doté d'une formule purifiante exclusive, contient de la propolis, du sel de Camargue et des ingrédients végétaux bio tels que le thym, l'eucalyptus et le romarin.
Cette combinaison a été spécialement conçue pour décongestionner le nez et limiter le risque d’irritation, offrant ainsi un soulagement efficace et rapide.

●    Inhalations : Inhaler de la vapeur d'eau chaude peut aider à décongestionner les sinus et à soulager la pression nasale. Vous pouvez ajouter des huiles essentielles décongestionnantes (eucalyptus ou thym à thujanol par exemple).

Il est cependant important de rester prudent.e avec l’utilisation des huiles essentielles et de ne pas hésiter à demander conseil à un professionnel de la santé avant de les utiliser, surtout en cas de problèmes respiratoires connus.

Apaiser les yeux irrités

C’est peut-être LE symptôme le plus gênant du rhume des foins.
Les yeux sont irrités, rouges, larmoyants, et pour les plus malchanceux d’entre nous, la conjonctivite allergique fait son apparition.
Pas de panique, nous avons des astuces pour soulager les yeux :

●    Compresses froides à la camomille : Chaque soir, appliquez des compresses froides imbibées d'infusion de camomille (laissez bien refroidir l’infusion !) sur vos yeux fermés pour réduire les gonflements et apaiser les irritations.

●    Compresses d’eau florale de bleuet : le bleuet contient des propriétés anti-inflammatoires et apaisantes qui aident à réduire les rougeurs et les gonflements autour des yeux. Son action rafraîchissante procure un soulagement immédiat.

Enfin, sachez que le simple fait de rincer vos yeux avec de l’eau fraîche pour éliminer le pollen permet de soulager, un tant soit peu, démangeaisons et irritations.

Calmer les irritations de la gorge

La tisane, c’est toujours une bonne idée ! ☕
Si votre gorge, vous en fait voir de toutes les couleurs, n’hésitez pas à vous préparer votre infusion préférée en y ajoutant du miel et du citron pour apaiser les maux de gorge. Le miel de thym ou de sapin est particulièrement recommandé pour ses propriétés antibactériennes et apaisantes, tandis que le citron offre une action antiseptique et rafraîchissante, idéale pour soulager les irritations.

Attention ! Le miel n’aime pas l’eau trop chaude !
En effet, le miel peut perdre ses enzymes et ses nutriments essentiels s'il est exposé à des températures élevées. Pour préserver ses bienfaits, réduisez la température de l’eau ou ajoutez le miel une fois la tisane refroidie.

● Spray gorge à base de propolis : Dès les premiers signes de picotements dans la gorge, adoptez le réflexe d'avoir toujours sur vous notre spray gorge apaisant. Formulé à base de propolis, de miel et d'huiles essentielles de thym et d'eucalyptus, ce spray BIO agit instantanément sur votre gorge en cas de chatouillements ou d'irritations.

L’alimentation a-t-elle un rôle à jouer dans la gestion des allergies ?

ABSOLUMENT !
Et on ira même plus loin : l’hygiène de vie en général (stress, sommeil, alimentation, exercice physique) peut aider à soulager l’allergie au pollen.
Alors, quels sont les ajustements alimentaires à considérer ?

●    Réduire les aliments riches en histamine : Nous l’avons vu au début de cet article, l’histamine est le principal coupable des symptômes allergiques.
Malheureusement, de nombreux aliments contiennent de l’histamine : fromages fermentés, fruits de mer, vin rouge, chocolat, sont autant d’aliments qu’il faudra essayer de garder à distance durant toute cette période printanière.

●    Privilégiez les aliments riches en quercétine : Il s'agit d'un flavonoïde (un composé végétal aux propriétés antioxydantes) qui agit comme un véritable antihistaminique naturel, limitant ainsi la libération de l'histamine (3).
On le trouve notamment dans les oignons, les pommes, les baies et les agrumes par exemple.

Enfin, pensez à inclure dans votre alimentation des aliments anti-inflammatoires tels que les épices (gingembre, curcuma…) et les sources d'oméga-3 comme les poissons gras (saumon, maquereau, sardines, graines de lin…).


Après toutes ces astuces pour soulager l’allergie au pollen, vous voilà paré.e pour affronter la saison avec plus de tranquillité !


SOURCES :
(1) https://www.inserm.fr/dossier/rhinite-allergique/
(2) https://www.notre-environnement.gouv.fr/actualites/breves/article/le-changement-climatique-facteur-d-augmentation-des-allergies-aux-pollens#:~:text=La%20hausse%20des%20temp%C3%A9ratures%20provoque,population%20d%C3%A9veloppe%20davantage%20d'allergies.
(3) https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC7227109/

AUTEURE

Éloïse DUBOIS GACHÉ

Je suis Eloïse, 30 ans, Naturopathe à Paris.

Je suis certifiée "praticien de santé naturopathe" par l'institut supérieur de naturopathie (ISUPNAT) affiliée FENA.

Je vous propose une consultation en naturopathie ainsi que des conseils en phytothérapie, aromathérapie et micro-nutrition.

https://www.eloise-naturopathe.fr



Articles en relation