Hygiène : pourquoi utiliser un gel intime ?

- Catégories : Astuces beauté

Vulve, microbiote, vagin…Tout ce qui se passe en dessous de la ceinture et plus particulièrement dans nos culottes reste encore tabou. Non, le terme organes génitaux n’est pas un gros mot. Cette zone ultra sensible mérite un soin tout particulier et une routine adaptée. Pourtant, de nombreuses femmes négligent encore cette étape essentielle dans leur routine tandis que d’autres commettent, sans le savoir, une erreur qui pourrait coûter chère à leur équilibre vaginal. Et si on apprenait à écouter notre anatomie et à décrypter les messages (plus ou moins subtiles, on vous l’accorde) qu’elle vous envoie ? Le gel intime est à l’hygiène ce que la mousse nettoyante est à la cosmétique. À toutes celles qui boycottent les produits intimes et celles qui n’osent même pas en prononcer le nom, Propolia vous explique aujourd’hui pourquoi ce geste est-il indispensable au quotidien. On passe en « revulve » les bienfaits de ce produit d’hygiène qui gagne à être connu !

Vulve vs vagin : quelle différence ? Zoom sur l’anatomie féminine

Pas besoin d’avoir séché les cours de SVT pour faire encore cette confusion… L’anatomie féminine est complexe et beaucoup confondent à tort la vulve,qui désigne l’ensemble des organes génitaux externes de la femme  (grandes et petites lèvres), et le vagin. On le concède, il y a de quoi se méprendre. À la différence de la vulve, le vagin est un organe interne. À l’image d’un jardin à l’anglaise, celui-ci possède une flore diversifiée et riche. Son équilibre est donc primordial pour préserver son hygiène intime et limiter le risque d’infections liées aux micro-organismes comme les bactéries, les virus, des parasites ou encore les champignons. Cet écosystème est fragile… Prenez-en soin. À commencer par éviter les nettoyages intempestifs avec des produits inadaptés.

Nettoyage intime : ces erreurs à ne surtout pas commettre

Entre les produits lavants, les histoires de Ph, les vêtements trop moulants et les protections hygiéniques… La liste des impairs est longue et met nos parties intimes à rude épreuve. Au quotidien, ces gestes que l’on effectue machinalement fragilisent l’équilibre si sensible de notre microbiote. On vous explique. 

Se laver le vagin

Se laver le vagin fait partie des mauvaises habitudes à définitivement proscrire si l’on souhaite avoir une hygiène intime irréprochable ! Bonne nouvelle, cet organe s’auto-nettoie parfaitement grâce aux pertes vaginales. Et oui, ce phénomène naturel joue en faveur de votre hygiène intime. Produites par des glandes sécrétoires situées au niveau du col de l’utérus et des parois vaginales, elles maintiennent cette zone propre et saine. Le savonner serait commettre un crime à l’encontre de vos parties intimes exit les douches vaginales. Ne soyez plus complice de cette blessure involontaire à l’égard de votre propre corps ! En effet, ce geste anodin contribue à détruire la flore et favorise le risque d’infections comme les mycoses ainsi que les irritations.

Faire sa toilette intime avec un gant

Lorsqu’il s’agit de toilette intime, certaines femmes n’osent encore s’y risquer à main nue et utilisent un gant ou une fleur de douche. Mauvaise idée ! Ces accessoires sont de véritables nids à bactéries. Opter pour cette méthode, ce serait un peu comme manger après avoir touché la barre du métro… sans se laver les mains. Vous l’aurez compris, mieux vaut s’abstenir si vous voulez éviter les mauvaises surprises ! Appliquez vos soins avec vos mains fraîchement lavées avant de rincer votre vulve avec le pommeau de douche.

Porter des vêtements trop moulants

Sexy oui, mais pas au prix de notre inconfort intime. Porter des vêtements trop serrés peut nuire considérablement à votre équilibre vaginal. Les frottements favorisent les sensations de brûlure et en prime, une macération locale à l’origine des mauvaises odeurs. Bonjour les germes et infections locales… Sans boycotter définitivement les jeans slim et la lingerie fine de notre garde-robe, misez sur des vêtements fluides et des sous-vêtements en coton qui sont plus absorbants. Enfin, évitez autant que possible les matières synthétiques.

Garder trop longtemps les protections hygiéniques

Sans grande surprise, ne pas changer régulièrement sa serviette hygiénique ou son tampon au cours de la journée n’est jamais une bonne idée. Depuis quelques années, les dommages des protections féminines ne sont plus à prouver. Le risque de choc toxique lié à l’usage des tampons est bel et bien présent même si cela reste des cas rares. On préconise donc de changer votre protection toutes les quatre heures. La nuit, évitez les tampons et privilégiez les serviettes ou les culottes de menstruation en coton bio.

Gel intime : le bon geste à adopter

Less is more… Cet adage vaut aussi pour votre hygiène intime. Inutile d’user et d’abuser des produits lavants, le gel intime met au piquet le gel douche pour une bonne raison. La majorité des savons classiques ont tendance à être alcalins. En traduction, ils contiennent un Ph supérieur à 7, ce qui peut perturber sérieusement votre équilibre vaginal, assécher et déshydrater vos parties intimes à l’origine de démangeaisons et d’irritations. Puisque le vagin à la capacité de s’auto-nettoyer (merci Dame nature), le gel intime est le seul produit dont votre vulve a besoin. Cette solution moussante ultra douce respecte la flore intime et nettoie les parties externes sans les agresser. En prime, elle laisse une sensation de fraîcheur et de propreté pour se sentir à l'aise en tout circonstance.

Le gel intime Propolia : une formulation « revolvultionnaire »

Garant de votre confort intime, Propolia vole à la rescousse des microbiotes grâce à un gel intime certifié bio. Avec son pH doux (5.5), il est respectueux de votre équilibre et apaise les sensations d'inconfort en  associant les eaux florales adoucissantes au Tea Tree purifiant et à la Propolis protectrice, pour en faire un indispensable de votre soin quotidien. Vous ne  résisterez pas à son voile de douceur ! Pour le tester, c’est par ici !

Articles en relation

Rejoignez la Ruche Propolia !

Inscrivez-vous à la newsletter

et profitez de 10% de remise

sur votre prochaine commande